Sortie prévue en juin 2017

Ça va pas durer longtemps mais ça va faire très mal

Ça va pas durer longtemps mais ça va faire très mal

Un matin, trois terroristes d’un genre nouveau stupéfient la planète via une vidéo postée sur les réseaux sociaux : ils ont découvert une faille dans l’Internet et peuvent déclencher un tsunami électronique capable d’électrocuter tous les gens connectés, soit 50 % de la population sur terre. Leurs revendications sont simples : ils veulent le Pouvoir Mondial et demandent que tous les présidents en exercice remettent leur lettre de démission avant minuit sur Facebook. Les services secrets internationaux prennent la menace très au sérieux, dans les grandes rédactions souffle un vent de panique. C’est alors que Marianne, médiatrice de la République française, entre en action…

Dans un monde de toute part menacé, où une conjonction de périls extravagants est sur le point de faire disparaître l’espèce humaine – réchauffement climatique, gaspillage des ressources naturelles, pollutions, guerres, délocalisation des usines de chaussettes sans oublier l’incompétence des gouvernements – il ne reste qu’une seule certitude : ça va pas durer longtemps, mais ça va faire très mal.

Après Debout le roman-photo !, manifeste pour défendre ce moyen d’expression mésestimé bien que riche de possibilités, Grégory Jarry joint le geste à la parole, et propose un roman-photo de fiction qui n’est pas sans rappeler les comédies libertaires des années 70 (Jean Yanne, Pierre Richard, Jean-Pierre Mocky).

 

 

#maisçavafairetrèsmal

Unable to load Tweets

  • 104 pages couleur
  • Couverture couleur
  • Format : 21 × 28 cm
  • ISBN : 978-2-35761-127-6
  • Prix indicatif : 15€
  • Grégory Jarry

    Grégory Jarry est un auteur et éditeur français de bande dessinée, au sein des éditions FLBLB (prononcer « flebeleb), qu’il a co-fondé en 2002 avec son ami et collègue dessinateur Thomas Dupuis (Otto (…)