Sortie prévue en septembre 2017

Voyages en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni

Voyages en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni

En 1815, Giambattista Belzoni, sa femme Sarah Belzoni, et leur domestique James Curtin débarquent en Égypte avec dans l’idée de présenter au Pacha une machine hydraulique capable de révolutionner l’arrosage des champs qui bordent le Nil. Mais le Pacha refuse de financer le projet et Belzoni échoue chez Henri Salt, consul d’Angleterre, qui lui confie la mission de ramener au British Museum un gigantesque buste de Ramsès II. Contre toute attente, Belzoni réussit là où le consul de France, Bernardino Drovetti, a échoué. Fort de ce premier succès, le groupe se rend en Nubie, où il se donne pour objectif de désensabler le grand temple d’Abou Simbel, dans lequel personne n’a jamais pénétré…

Rien ne prédestinait Giambattista Belzoni (1778-1823) à devenir le pionner de l’égyptologie. Fils d’un barbier de Padoue, il émigre en Angleterre pour fuir l’invasion napoléonienne de l’Italie. Là, ce géant de 2 mètres exhibe sa musculature dans un théâtre et fait la connaissance de Sarah Banes, femme-girafe dans le même théâtre, qui deviendra sa femme. Belzoni sera le premier à rentrer dans le grand temple d’Abou Simbel, que la France a sauvé des eaux de 1963 à 1968, lors de la construction du grand barrage d’Assouan. Il découvrira des tombes royales de première importance (notamment le magnifique sarcophage de Séti 1er) et ouvrira la pyramide de Kefren à Gizeh, 600 ans après le fils de Saladin. Dessinateur, Belzoni organisera plusieurs expositions à Londres et Paris, qui enthousiasmeront Champollion au moment où il publie sa découverte sur le déchiffrement des hiéroglyphes. Belzoni a écrit un journal de voyage palpitant, où il s’attache moins à décrire ses découvertes que ses relations avec toute une galerie de personnages hauts en couleurs, pacha, cacheff et caïmakan, paysans, interprètes, et ce coquin de consul de France Bernardino Drovetti, furieusement jaloux de la chance et des intuitions de Belzoni, et qui fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Grégory Jarry et Nicole Augereau adaptent ici avec la dessinatrice Lucie Castel le journal de Giambattista Belzoni, pionniers de l’égyptologie. Grégory Jarry et Nicole Augereau ont eux-mêmes fait plusieurs voyages en Égypte au retour desquels ils ont découvert les récits de Belzoni. Les auteurs s’attachent ici à reconstituer de manière réaliste le périple et les rencontres, la lenteur avec laquelle les fouilles sont effectuées, et toutes les difficultés administratives que doivent surmonter les protagonistes. Par ailleurs, le traitement graphique et le système de narration restituent l’époque en mélangeant dessin au trait, gravures du XIXème, alternance de textes illustrés et scènes en bande dessinée.

Trois tomes sont prévus, relatant chacun des trois voyages de Belzoni.

  • 144 pages couleur
  • Couverture couleur
  • Format : 21 × 28 cm
  • ISBN : 978-2-35761-135-1
  • Prix indicatif : 19€
  • Grégory Jarry

    Grégory Jarry est un auteur et éditeur français de bande dessinée, au sein des éditions FLBLB (prononcer « flebeleb), qu’il a co-fondé en 2002 avec son ami et collègue dessinateur Thomas Dupuis (Otto (…)

  • Lucie Castel

    Après ses études, Lucie a intégré l’équipe des éditions FLBLB comme graphiste. Elle y a travaillé 4 ans avant de partir vivre à Bruxelles où elle s’est mise activement à faire des bandes (…)

  • Nicole Augereau

    Née en 1972 à Cholet, Nicole Augereau suit des études d’histoire et participe à la revue Flblb, dans laquelle elle publie ses premières bandes dessinées inspirées des romans photos d’aventure, puis ses premiers (…)